Origine et bien-être

Les indiens Hopi utilisaient les bougies auriculaires, c’est une méthode ancestrale de régénération. Nous pouvons profiter aujourd’hui de leurs nombreux bienfaits. Leur utilisation régulière procure bien être et relaxation. Lors d’un soin, leur chaleur douce et agréable procure une sensation de détente et de calme. Leur léger grésillement est déjà source de paix et de sérénité. Les Bougies HOPI agissent d'abord par une phase de dépression due à l'effet de cheminée provoquée par la combustion. Il s'établit une régulation de pression perceptible dans les cavités du sinus. On ressent au niveau des oreilles et de la tête, une agréable sensation d'allègement. Ensuite la vapeur, concentrée vers l'intérieur, est véhiculée par le courant de pression. L'écoulement des sécrétions est stimulé. Les déchets, les impuretés et les mucosités sont évacués. Les principaux déchets sont rejetés à l'extérieur, le reste se trouve condensé dans les résidus de cire de la chandelle.

 

" Appréciez le bien être que procure une séance de bougies Hopi "

Bienfaits

Hygiène naturelle et profonde des conduits auriculaires avec sensation de propreté et de légèreté. Migraines, maux de tête. Troubles de la circulation sanguine de l'oreille. Dégagement des sinus, et des fosses nasales. État grippal, asthme, allergie... Stimulation de l'énergie en général par les zones réflexes et les points d’acupunctures. Drainage du canal lacrymal. Activation du système lymphatique et du métabolisme. Élimination d’éventuels bouchons qui remontent jusqu’à l’entrée de l’oreille. Amélioration de l’ouïe dans les cas d’état passager ou dû à l’âge et suppression des douleurs. Acouphènes, bourdonnements d'oreilles. Stress, enfants surexcités, personnes exposées quotidiennement aux bruits. Régénération de la peau....

Fréquence

Afin d’obtenir des résultats sensibles ( nettoyage et revitalisation) il est recommandé de faire une série de quelques séances en fonction du problème. Selon les cas plus ou moins aigus on espacera les séances de quelques jours à quelques semaines. Et à chaque fois que l’on en ressent le besoin ou l’envie.